Newsletter
Vidéos
Rechercher
Mon compte

Calais installe des Bornes d'informations digitales interactives

Non classé
31 août 2012

Tablettes, mobiles, GPS, lecteurs de musique… les écrans tactiles font partie intégrante de notre quotidien. Reflet de cette évolution, le marché mondial des écrans tactiles a été multiplié par trois en seulement deux ans. Aujourd’hui, sept millions de Français sont utilisateurs de smartphones. L’écran tactile est devenu un outil de communication majeur en quelques années.

Depuis 2011, les technologies de l’information et de la communication sont une des priorités de la Ville de Calais. Elles sont déjà présentes dans le quotidien des Calaisiens : flashcodes sur les panneaux touristiques et au pied des arbres remarquables, WebTV ou encore cabine 3D qui permet de visiter virtuellement la Cité internationale de la dentelle et de la mode.

Aujourd’hui, des bornes d’informations digitales interactives font leur apparition dans les lieux les plus fréquentés de la ville. Elles diffusent gratuitement de l’information aux Calaisiens et aux touristes. Créées par le service des technologies de l’information et de la communication de la Ville de Calais, les bornes permettent l’accès à un contenu gratuit d’informations locales qui diffère selon leur lieu d’implantation.

Le design des bornes, proche de celui d’un smartphone, et la grande dimension de l’écran font de la Ville de Calais une des pionnières en France dans la mise à disposition d’une telle technologie. L’interface, résolument simple d’usage, est facilement utilisable par tous.

Les bornes sont accessibles aux personnes à mobilité réduite : en cliquant sur l’icône dédiée, l’image de l’écran se modifie afin que les autres icônes puissent être à la hauteur d’une personne en fauteuil.

Paroles de maires

RCL
Question :
Bonjour, comment gérez-vous les véhicules ventouse ? Malgré le signalement à la gendarmerie, le propriétaire ne déplace pas son véhicule. Si nous appelons la fourrière les frais seront pour la commune. Merci pour vos conseils.
Réponses :
Avoir nos rues avec des voitures poubelles qui les encombrent et prennent des places de stationnement n’est terrible. Il n y a pas de solution miracle. Quand il y a une plaque d'immatriculation : appel à la gendarmerie, identification du propriétaire (souvent en région parisienne), recommandé, délai d’un mois pour répondre. Sans réponse et selon l’état de la voiture, prise de photos, constat rédigé par mes soins et épaviste... Je préfère ne pas faire payer les habitants de mon village.
Nous sommes élus et nous nous devons de rester dans la légalité. Je crois qu'il faut identifier le propriétaire du véhicule et lui envoyer un courrier recommandé en l'obligeant à enlever son véhicule sinon le véhicule sera mis en fourrière et les frais seront à sa charge. Si les élus ne respectent pas les lois, c'est donner une mauvaise image de nous et nous ne devons pas être étonnés si nous sommes de moins en moins respectés.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right