Newsletter
Vidéos
Rechercher
Mon compte

Arc en Ciel devient le 3e réseau de transport interurbain de voyageurs en France

Non classé
10 juin 2014

Arc en Ciel, réseau de transport interurbain de voyageurs créé à l’initiative du département du Nord est devenu, avec 9 500 000 voyageurs par an, le 3e réseau de transport interurbain en France. Le réseau couvre l’ensemble du département du Nord. Créé en 2010 sous la forme d’une délégation de service public (DSP), le réseau Arc en Ciel est constitué de 47 entreprises regroupées sous la forme d’un groupement momentané d’entreprises (GME) qui emploie 1 000 salariés. L'ensemble représente 511 autocars et 87 lignes régulières. Le réseau a axé une partie de son développement sur l'intermodalité en développement des synergies avec le TER. Arc en Ciel est également à la pointe en termes de billettique puisque les délégataires ont mis en place un système interopérable avec la carte Pass Pass régionale (Arc-en-Ciel, SNCF, etc.), à l'instar de ce qui existe en Île-de-France avec le pass Navigo. Depuis septembre 2013, les usagers peuvent également consulter et rechager leur pass sur internet.

Paroles de maires

RCL
Question :
Bonjour, comment gérez-vous les véhicules ventouse ? Malgré le signalement à la gendarmerie, le propriétaire ne déplace pas son véhicule. Si nous appelons la fourrière les frais seront pour la commune. Merci pour vos conseils.
Réponses :
Avoir nos rues avec des voitures poubelles qui les encombrent et prennent des places de stationnement n’est terrible. Il n y a pas de solution miracle. Quand il y a une plaque d'immatriculation : appel à la gendarmerie, identification du propriétaire (souvent en région parisienne), recommandé, délai d’un mois pour répondre. Sans réponse et selon l’état de la voiture, prise de photos, constat rédigé par mes soins et épaviste... Je préfère ne pas faire payer les habitants de mon village.
Nous sommes élus et nous nous devons de rester dans la légalité. Je crois qu'il faut identifier le propriétaire du véhicule et lui envoyer un courrier recommandé en l'obligeant à enlever son véhicule sinon le véhicule sera mis en fourrière et les frais seront à sa charge. Si les élus ne respectent pas les lois, c'est donner une mauvaise image de nous et nous ne devons pas être étonnés si nous sommes de moins en moins respectés.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right