Newsletter
Vidéos
Rechercher
Mon compte

94 ports de plaisance labellisés Pavillon Bleu

Non classé
11 mai 2014

94 : c’est le record historique du nombre de ports de plaisance labellisés "Pavillon Bleu". La cérémonie de remise du label s'est tenue le mardi 6 mai dernier. 2 nouveaux ports font leur entrée dans le palmarès : le port de plaisance de Monthermé (08) et le port Saint-Sauveur de Toulouse (31). A noter que 4 des ports distingués sont situés en Outre-mer.
Pour rappel, le Pavillon Bleu des ports de plaisance récompense les ports du littoral et les ports continentaux qui intègrent l'environnement dans la gestion globale du site portuaire : sensibilisation du public au respect de l'environnement, équipements, offre de services, prévention et réduction à la source des nuisances, déchets et pollution... L'obtention du Pavillon Bleu est basée sur l'examen de 2 types de critères :
-  les critères essentiels : ils constituent le minimum exigé pour obtenir le Pavillon Bleu (sauf demande de dérogation motivée devant être validée par le jury national et approuvée par le jury international, qui est en tout point souverain)
- et les critères guides (pouvant devenir à terme impératifs).

Pour être labellisé, il faut : être candidat chaque année,  satisfaire aux critères essentiels, avoir une politique environnementale globale affirmée (soit satisfaire de façon conséquente à un ensemble de critères guides) et être dans l'esprit du Pavillon Bleu dans une démarche de gestion durable et suivre les recommandations émises par le jury national année après année.

Paroles de maires

RCL
Question :
Bonjour, comment gérez-vous les véhicules ventouse ? Malgré le signalement à la gendarmerie, le propriétaire ne déplace pas son véhicule. Si nous appelons la fourrière les frais seront pour la commune. Merci pour vos conseils.
Réponses :
Avoir nos rues avec des voitures poubelles qui les encombrent et prennent des places de stationnement n’est terrible. Il n y a pas de solution miracle. Quand il y a une plaque d'immatriculation : appel à la gendarmerie, identification du propriétaire (souvent en région parisienne), recommandé, délai d’un mois pour répondre. Sans réponse et selon l’état de la voiture, prise de photos, constat rédigé par mes soins et épaviste... Je préfère ne pas faire payer les habitants de mon village.
Nous sommes élus et nous nous devons de rester dans la légalité. Je crois qu'il faut identifier le propriétaire du véhicule et lui envoyer un courrier recommandé en l'obligeant à enlever son véhicule sinon le véhicule sera mis en fourrière et les frais seront à sa charge. Si les élus ne respectent pas les lois, c'est donner une mauvaise image de nous et nous ne devons pas être étonnés si nous sommes de moins en moins respectés.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right