4 questions à… Delphine Charlet, responsable des achats et des affaires juridiques à l’établissement public de Saint-Étienne

Non classé
15 septembre 2014

Possédez-vous un service dédié à la rédaction des appels d’offres au sein de l’établissement public d’aménagement de Saint-Étienne (EPASE) ? Faites-vous appel à des consultants extérieurs pour vous aider dans la rédaction des documents ?

Nous disposons d’un service dédié aux achats. En tout nous sommes 25 salariés à travailler à temps plein sur la problématique des marchés publics. Il nous arrive de faire appel à un cabinet d’avocats spécialisé pour la relecture de certains dossiers de consultation.

Vous rédigez régulièrement des appels d’offres. Quels éléments vous semblent indispensables à la bonne mise en forme du mémoire technique remis par les entreprises ?

Pour que le répondant puisse se positionner sur un appel d’offres, il est indispensable de formuler de façon explicite les critères essentiels tels que l’enveloppe budgétaire, mais aussi les délais d’exécution et les éléments techniques attendus. Au-delà de ces critères fonctionnels, il me semble important d’aiguiller les répondants quant aux moyens techniques et humains à mettre en place.

Quels conseils donneriez-vous à des décideurs publics qui se lancent pour la première fois dans une procédure d’appel d’offres ?

Il est à mon sens indispensable de savoir s’entourer en se dotant d’un maître d’oeuvre ou d’un assistant à maîtrise d’ouvrage spécialisé. Les cabinets de conseils juridiques peuvent également apporter une aide précieuse, mais ces services restent onéreux, notamment à l’échelle d’une petite collectivité.

Dans quels cas privilégiez-vous la procédure adaptée ?

La procédure adaptée est souvent plus simple que l’appel d’offres. Cela dit elle n’est applicable que sous certaines conditions de budget. Dès que nous pouvons le faire, nous privilégions la procédure adaptée. D’abord parce que nous partons d’un formulaire de publication de l’avis simplifié au regard de celui de l’appel d’offres. Ensuite car, dans le cas d’une procédure adaptée, il est possible de négocier et dialoguer avec les entreprises. L’analyse de l’offre est alors plus proche de la réalité.

Paroles de maires

RCL
Question :
Un maire, donc OPJ, peut-il l’être en dehors de sa commune ?
Réponses :
Non, il est élu OPJ sur sa commune.
Tous les pouvoirs du Maire en tant que représentant de l'Etat ne lui sont octroyés que sur son territoire.
Non uniquement dans la commune où il est élu maire.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right