Newsletter
Vidéos
Rechercher
Mon compte

23 lauréats pour le Label Territoire Libre Numérique

Non classé
18 décembre 2017

C'est à l'occasion de la soirée d'inauguration de Paris Open Source Summit, organisée le 5 décembre dernier que les lauréats du label Territoire numérique libre ont été annoncés publiquement. Créé en 2016, il évalue les initiatives et usages des collectivités dans quatre domaines : les formats ouverts, les logiciels libres, l'implication dans l'éco-système libre et l'open data. Il récompense ainsi les usages numériques libres, citoyens et collaboratifs, mis en avant depuis plusieurs années au travers d'événements tels que l'Open Source Summit, les Rencontres Régionales du Logiciel Libre ou l'Open Government Partnership. Le palmarès 2017 compte notamment la ville de Rennes (niveau 4), qui a récemment annoncé avoir économisée 500 000€ en adoptant une messagerie libre, ou la ville de Ladevèze-Rivière dans le Gers (niveau 3), et ses 220 habitants, qui montre ainsi l'exemple aux petites collectivités. Le jury a accordé une mention spéciale à la ville d'Arles (niveau 4), très investie dans le développement de logiciels libres, qui a obtenu le meilleur score global et espère prochainement décrocher le niveau 5.

Édition 2017

 

 

Paroles de maires

RCL
Question :
Bonjour, comment gérez-vous les véhicules ventouse ? Malgré le signalement à la gendarmerie, le propriétaire ne déplace pas son véhicule. Si nous appelons la fourrière les frais seront pour la commune. Merci pour vos conseils.
Réponses :
Avoir nos rues avec des voitures poubelles qui les encombrent et prennent des places de stationnement n’est terrible. Il n y a pas de solution miracle. Quand il y a une plaque d'immatriculation : appel à la gendarmerie, identification du propriétaire (souvent en région parisienne), recommandé, délai d’un mois pour répondre. Sans réponse et selon l’état de la voiture, prise de photos, constat rédigé par mes soins et épaviste... Je préfère ne pas faire payer les habitants de mon village.
Nous sommes élus et nous nous devons de rester dans la légalité. Je crois qu'il faut identifier le propriétaire du véhicule et lui envoyer un courrier recommandé en l'obligeant à enlever son véhicule sinon le véhicule sera mis en fourrière et les frais seront à sa charge. Si les élus ne respectent pas les lois, c'est donner une mauvaise image de nous et nous ne devons pas être étonnés si nous sommes de moins en moins respectés.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right