Newsletter
Vidéos
Rechercher
Mon compte

2,1 Md€ de résultat pour la Caisse des dépôts en 2013

Non classé
05 avril 2014

Le résultat consolidé du groupe Caisse des dépôts s’établit à 2,137 Md€ au 31 décembre 2013, éléments exceptionnels compris. Le résultat récurrent s’établit quant à lui à 1,35 Md€. Les fonds propres consolidés ont retrouvé leur niveau d’avant la crise à 27,5 Md€. Les bonnes performances financières se retrouvent également dans le résultat du fonds d’épargne qui s’élève à 443 M€ ». Sur le cœur de métier du fonds d’épargne, le logement social et la politique de la ville, les prêts signés atteignent un record historique de 16,4 Md€, en croissance de + 10 % par rapport à 2012. La Caisse des Dépôts confirme en 2013 sa capacité à accompagner le monde du logement social et à répondre aux objectifs des pouvoirs publics, qu’il s’agisse de l’accélération de la production de logements, de leur réhabilitation, ou de performance environnementale. S’agissant des enveloppes dédiées au secteur public local (collectivités territoriales, entreprises publiques locales, établissements publics de santé, universités...), les signatures de prêts s’élèvent à plus de 4,3 Md€. En 2013, les enveloppes « infrastructures durables » et les enveloppes d’urgences (2011 et 2012) sont intégralement consommées (avec respectivement 1,5 Md€ et 0,8 Md€ de prêts signés en 2013), tandis que le relais est pris par l’enveloppe de 20 Md€† avec 2 Md€ de prêts signés. La Caisse des Dépôts et ses filiales constituent un groupe public, investisseur de long terme au service de l’intérêt général et du développement économique des territoires. Sa mission a été réaffirmée par la loi de modernisation de l’économie du 4 août 2008. Reconnu pour son expertise dans la gestion de mandats qu’il entend développer, le Groupe s’est donné des secteurs prioritaires d’intervention : le développement des entreprises, le logement, les infrastructures, la transition énergétique et écologique. 

Paroles de maires

RCL
Question :
Bonjour, comment gérez-vous les véhicules ventouse ? Malgré le signalement à la gendarmerie, le propriétaire ne déplace pas son véhicule. Si nous appelons la fourrière les frais seront pour la commune. Merci pour vos conseils.
Réponses :
Avoir nos rues avec des voitures poubelles qui les encombrent et prennent des places de stationnement n’est terrible. Il n y a pas de solution miracle. Quand il y a une plaque d'immatriculation : appel à la gendarmerie, identification du propriétaire (souvent en région parisienne), recommandé, délai d’un mois pour répondre. Sans réponse et selon l’état de la voiture, prise de photos, constat rédigé par mes soins et épaviste... Je préfère ne pas faire payer les habitants de mon village.
Nous sommes élus et nous nous devons de rester dans la légalité. Je crois qu'il faut identifier le propriétaire du véhicule et lui envoyer un courrier recommandé en l'obligeant à enlever son véhicule sinon le véhicule sera mis en fourrière et les frais seront à sa charge. Si les élus ne respectent pas les lois, c'est donner une mauvaise image de nous et nous ne devons pas être étonnés si nous sommes de moins en moins respectés.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right