Newsletter
Vidéos
Rechercher
Mon compte

10 idées reçues sur la réforme du stationnement

Non classé
06 juin 2014

Le Groupement des autorités responsables de transport (GART) vient de publier un dépliant sur les « 10 idées reçues sur la réforme du stationnement ». Celui-ci a pour but d’apporter des précisions sur le nouveau dispositif et de répondre aux principales préoccupations : fonctionnement, caractère juridique, tarification, modalités de paiement et de contrôle, droits des automobilistes. Pour le GART, « l’adoption de la réforme de décentralisation et de dépénalisation du stationnement payant sur voirie marque l’aboutissement d'une longue mobilisation. Les critiques et résistances rencontrées à l’occasion des débats parlementaires ont mis en évidence la nécessité de réaliser un travail de pédagogie destiné à éclairer les citoyens, les collectivités territoriales, et les décideurs politiques. » Parmi les 10 idées reçues, on peut citer notamment : « la réforme adoptée va complexifier le système » ou encore « Avec cette réforme, les maires feront ce qu’ils veulent : il n’y aura pas de limite aux montants des forfaits de post-stationnement ». Tout cela est faux répond le GART. Pour télécharger le dépliant

Paroles de maires

RCL
Question :
Bonjour, comment gérez-vous les véhicules ventouse ? Malgré le signalement à la gendarmerie, le propriétaire ne déplace pas son véhicule. Si nous appelons la fourrière les frais seront pour la commune. Merci pour vos conseils.
Réponses :
Avoir nos rues avec des voitures poubelles qui les encombrent et prennent des places de stationnement n’est terrible. Il n y a pas de solution miracle. Quand il y a une plaque d'immatriculation : appel à la gendarmerie, identification du propriétaire (souvent en région parisienne), recommandé, délai d’un mois pour répondre. Sans réponse et selon l’état de la voiture, prise de photos, constat rédigé par mes soins et épaviste... Je préfère ne pas faire payer les habitants de mon village.
Nous sommes élus et nous nous devons de rester dans la légalité. Je crois qu'il faut identifier le propriétaire du véhicule et lui envoyer un courrier recommandé en l'obligeant à enlever son véhicule sinon le véhicule sera mis en fourrière et les frais seront à sa charge. Si les élus ne respectent pas les lois, c'est donner une mauvaise image de nous et nous ne devons pas être étonnés si nous sommes de moins en moins respectés.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right