Sylvie Blanc, DGS de Comps (30) : « Il est de ma responsabilité d’organiser le bon fonctionnement des services »

Les acteurs
21 avril 2022

Après trente années passées dans les services de la ville de Beaucaire, Sylvie Blanc veut mettre son expérience au service d’une petite collectivité. C’est à Comps, une commune gardoise de 1700 habitants qu’elle met ses compétences à profit pour « délivrer un vrai service public de proximité ».

RCL : Comment envisagez-vous la mission qui vous a été confiée à Comps ?

Sylvie Blanc : Diriger les services d’une petite commune requiert des compétences générales ainsi qu’une grande po- lyvalence pour pouvoir répondre à toutes les missions : les finances, la commande publique, les ressources humaines, la ges- tion des paies, les déclarations sociales, mais aussi la mise en œuvre des projets selon les orientations des élus ou encore le fonctionnement des assemblées et de l’administration générale au quotidien. À ce poste, il faut savoir être réactif et faire preuve d’organisation. C’est une satis- faction personnelle lorsque l’on arrive à rendre le meilleur service au public.

Votre vision du management ?

S.B. : Il est de ma responsabilité d’organiser le bon fonctionnement des services. Le management c’est aussi d’expliquer aux agents l’anticipation des besoins, re- voir les emplois du temps et les manières de travailler, sensibiliser les agents à la sécurité au travail car les risques sont tout aussi présents dans une petite collectivité. À la différence de collectivités plus importantes, nous disposons de peu de moyens pour agir dans les petites communes.

Quelles ambitions vous nourrissez pour cette commune ?

S.B. : Comps était une commune très endettée. Maintenir les finances saines sera mon premier objectif car ne l’oublions pas, l’argent est le nerf de la guerre. C’est grâce à cette rigueur que les projets des élus sauront se concrétiser afin de redynamiser le cœur du village. Je souhaite que la commune puisse suivre sa progression, se moderniser et se structurer avec des services publics les plus essentiels pour les usagers et les contribuables.

Quels projets allez-vous conduire ?

S.B. : Dans les mois qui viennent, deux lotissements en cours d’aménagement incluant quelques logements sociaux verront le jour. De nouvelles familles arriveront dans le village avec des besoins de services publics auxquels il nous faudra répondre. Nous travaillons au réaménagement des locaux de la cantine actuelle ainsi qu’à la construction d’un nouveau restaurant scolaire pour un budget d’un million d’euros, dont la maîtrise d’œuvre vient d’être signée. À la rentrée de septembre 2023, les conditions d’accueil élèves seront bien plus confortables. Les élus souhaitent par ailleurs aménager une aire de camping-car en bordure des berges du Gardon pour répondre à une demande importante et intégrer un réseau d’aires de camping-car. En projet également, l’extension de la vidéoprotection ainsi que le maintien en régie de la distribution de l’eau potable, une compétence de plus en plus rare pour une petite commune. Il nous faut améliorer le rendement de nos réseaux et assurer la bonne qualité de l’eau distribuée. Je nourris également des projets de fonctionnement interne : le compte épargne-temps, l’aménagement du temps de travail, la mise en œuvre des risques psychosociaux, le RGPD qui n’est pas en œuvre aujourd’hui, tout ceci dans le but de moderniser la fonction publique territoriale. J’en suis persuadée, les petites collectivités ont un rôle à jouer.

Votre regard sur le service public...

S.B. : Je pense que le service public doit se moderniser et sortir de sa lourdeur administrative pour montrer à quel point il est important. En m’investissant sur ce poste, j’essaie d’apporter moi aussi mon expérience ainsi que ma motivation pour que le service public soit plus efficient et perçu comme un service nécessaire.

La crise sanitaire a-t-elle impacté l’organisation des services ?
S.B. :
La crise sanitaire a impacté tout le monde y compris le fonctionnement des services dans les collectivités. La commune a été fermée au public pendant de longs mois, les agents ont poursuivi leur mission en télétravail et se sont relayés au bureau. Aujourd’hui, notre budget de fonctionnement explose parce que nous avons dû nous adapter, acheter des masques pour nos agents et du gel pour les écoles, nous avons dû nous moderniser, acquérir des outils informatiques plus performants pour continuer à délivrer un service public de qualité. Si le fonctionnement normal reprend peu à peu son cours, les stigmates resteront malgré tout. Nous devons tirer profit de cette expérience, positiver et garder le meilleur de tous les obstacles et de tous les problèmes que nous avons rencontrés.

Paroles de maires

RCL
Question :
Un maire, donc OPJ, peut-il l’être en dehors de sa commune ?
Réponses :
Non, il est élu OPJ sur sa commune.
Tous les pouvoirs du Maire en tant que représentant de l'Etat ne lui sont octroyés que sur son territoire.
Non uniquement dans la commune où il est élu maire.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right