Pour ANNIE GENEVARD, la montagne mérite des attentions

Les acteurs
08 février 2019

Députée du Doubs, vice-présidente de l'Assemblée nationale, secrétaire générale des Républicains et présidente de l'Association nationale des élus de la montagne (Anem), Annie Genevard salue le gouvernement qui vient d'intégrer l'Anem au sein de la Conférence nationale des territoires.

ANEM
L’égalité républicaine ne peut oublier les territoires ruraux et de montagne. Cela a été le grand apport de la loi Montagne acte I. Sébastien Lecornu, ministre en charge des Collectivités territoriales, en intégrant l’Anem au sein de la Conférence nationale des territoires, a marqué une seconde étape. Les priorités sont désormais énoncées : l’urgence de l’accès de tous au numérique, le défi climatique et le vieillissement de la population.

LOI MONTAGNE
La loi Montagne 2 réaffirme que ces territoires singuliers méritent des réponses particulières. Elle s’appuie sur les travaux parlementaires que Bernadette Laclais et moi avons rendus, en juillet 2015, portant sur quatre axes: compenser les handicaps et valoriser les atouts; soutenir le dynamisme économique et l’emploi; faciliter la réhabilitation de l’immobilier de loisirs; renforcer les politiques environnementales à travers des parcs naturels.

FINANCES
Depuis sa création, l’Anem milite pour que la solidarité financière soit renforcée non seulement au niveau local (communes et intercommunalités), départemental et régional par la péréquation horizontale, mais, d’abord et avant tout, au niveau national par le jeu d’une puissante péréquation verticale, permise par les concours de l’État, seule en mesure d’atténuer véritablement
la différence de richesse entre les ter- ritoires. Au nom de la solidarité nationale.

MAISONS MÉDICALES
Aujourd’hui, pour être éligible à des aides de l’État, une maison médicale plu- ridisciplinaire doit être gérée par au moins deux médecins. J’ai publié une proposition de loi pour simplifier la création de maisons de santé pluriprofessionnelles dans le cas où un seul médecin pourrait s’y installer. Car sans offre médicale, les jeunes partent et les personnes âgées assi- gnées à résidence finissent par
ne plus se soigner.

ÉCOLE
L’école de montagne pose plusieurs questions et notamment celle du regroupement scolaire. Or, en montagne regrouper les élèves, c’est les contraindre à faire des kilomètres sur des routes dangereuses. Sans compter que le temps de déplacement n’y est pas le même qu’en plaine. L’Anem a réussi à faire intégrer dans la loi ces risques et nous avons ainsi pu modifier la carte scolaire. C’est pour nous une véritable avancée.

page63image1797792

Page réalisée par Danièle Licata

Paroles de maires

RCL
Question :
Un maire, donc OPJ, peut-il l’être en dehors de sa commune ?
Réponses :
Non, il est élu OPJ sur sa commune.
Tous les pouvoirs du Maire en tant que représentant de l'Etat ne lui sont octroyés que sur son territoire.
Non uniquement dans la commune où il est élu maire.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right