Newsletter
Vidéos
Rechercher
Mon compte

Les élus de Seine-Maritime dénoncent la flambée des tarifs de l’énergie

L'élu et le citoyen
22 septembre 2022

Dans une tribune publiée sur twitter, une dizaine d’élus de Seine-Maritime en appelle au président de la République pour protéger les familles et les services publics face à l’explosion des tarifs de l’énergie.

« Ca suffit !» clament-t-ils, dénonçant une augmentation de 15% des tarifs du gaz et de l’électricité pour les familles début 2023, après 50% d'augmentation ces dernières années, et qui pourrait représenter pour les collectivités des factures de + 300 % ! « Soit pour une ville moyenne, une augmentation imprévue de plusieurs millions d'euros sans autre justification que la simple spéculation sur le marché de l'énergie » affirment les maires.

« Pour exemple, une telle augmentation, c'est l'équivalent du fonctionnement de trois écoles, ou de quatre crèches, ou encore de trois résidences pour personnes âgées. Nos services publics, qui prennent soin au quotidien des habitants, ne doivent en aucun cas, être sacrifiés au profit des gros marchands d'énergie ». écrivent-ils et estiment que « tous les efforts menés, depuis des années, par les collectivités locales pour isoler leurs bâtiments, pour réduire leurs consommations énergétiques ne peuvent pas être ainsi sabordés. Tous les investissements, tous les travaux engagés pour des services publics de qualité ne doivent pas être mis en péril par les spéculateurs de l'énergie. C'est sans compter la menace qui pèse sur les emplois de ce secteur. »

Leurs demandes au Président de la République sont multiples et urgentes. Les maires souhaitent que l'électricité et le gaz soient reconnus comme des biens de première nécessité et réclament la recréation d’un grand service public de l'énergie. Ils souhaitent également sortir le gaz et l'électricité du marché spéculatif, permettre aux collectivités de bénéficier du tarif réglementé et le bloquer pour tous, durablement. Ils estiment enfin que l’Etat doit donner les moyens aux collectivités de poursuivre et de développer leurs investissements pour la transition écologique.

Signataires : Nicolas Langlois, maire de Dieppe ; Maryline Fournier, Maire d'Arques-La-Bataille ; Michel Barbier, Maire de Eu ; Eddie Facque, maire de Floques ; José Marchetti, maire d'Incheville; Chantal Benoit, Maire du Caule-Sainte-Beuve; Laurent Jacques, Maire du Tréport; avec le soutien de Sébastien Jumel, député de Seine Maritime.

Paroles de maires

RCL
Question :
Un maire, donc OPJ, peut-il l’être en dehors de sa commune ?
Réponses :
Non, il est élu OPJ sur sa commune.
Tous les pouvoirs du Maire en tant que représentant de l'Etat ne lui sont octroyés que sur son territoire.
Non uniquement dans la commune où il est élu maire.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right