Laurent Wauquiez, UN AMBITIEUX CONTESTÉ

L'élu et le citoyen
08 juillet 2019

Aussi loin que l’on remonte dans la généalogie de l’art de diriger, le corps et le visage sont érigés en objet de communication politique. Expression informelle du pouvoir, ils racontent quelque chose de l’art de gouverner. Que disent alors le visage et la posture de Laurent Wauquiez, qui vient de quitter, le 2 juin dernier, la présidence du parti de droite Les Républicains (LR)?

1 SON VISAGE
Laurent Wauquiez est une énigme. L’ancien numéro un de la droite tantôt inquiète, tantôt fascine. Dans son livreLaurent Wauquiez - L’Impétueux, Fabrice Veysseyre-Redon le décrit comme un homme aux deux visages. Soit, un homme avenant et serviable, lorsqu’il est en circonscription; soit un tueur politique, lorsqu’il est à Paris. Car pas question de mourir (politiquement) par candeur lorsque l’on a fait l’ENA et Normale-Sup !

2 SON ALLURE
« Allez, en avant », lancet-il à la cantonade. Car Laurent Wauquiez est pressé. Il marche vite, il parle vite, il roule vite.« Pourquoi attendre quand on sait où l’on veut aller? » Telle est la devise de celui qui voulait plus que tout devenir le candidat de la droite en 2022. Et toujours prêt à jouer des coudes pour exister. Autant dire que le fils spirituel de Jacques Barrot, a bel et bien tué le père qui prônait, lui, le rassemblement et le consensus.

3 SON SOURIRE
Un sourire de charognard, diront certains. N’oublions pas qu’il était bien déterminé à être le seul chef. Selon Fabrice Veysseyre-Redon, « il y a une forme d’égocentrisme, mais aussi de courage politique, car avec cette démarche solitaire, il accepte de prendre toute la responsabilité des résultats que cette stratégie donnera ». Pas toujours ! Ridicule, l’énarque, le soir des européennes, accusant Emmanuel Macron de sa défaite.

4 SON TEMPÉRAMENT
Ses pairs le détestent et se demandent s’ils le connaissent vraiment, dénonçant ses revirements idéologiques, alors que Laurent Wauquiez défend la cohérence de son parcours. Pourtant, les déclarations qu’il a pu lancer ont souvent fait l’effet d’une bombe. En mai 2011, il dénonce le « cancer de l’assistanat »; François Fillon, lui tombe dessus, Alain Juppé fus- tige et Roselyne Bachelot dénonce la « beauf attitude ». Car comme disent ses proches, l’homme au parka rouge est un boxeur qui aime quand ça castagne.

PASCAL VANCUTSEM, Fondateur de Coaching & Performance, spécialiste des approches neurocognitives

Paroles de maires

RCL
Question :
Un maire, donc OPJ, peut-il l’être en dehors de sa commune ?
Réponses :
Non, il est élu OPJ sur sa commune.
Tous les pouvoirs du Maire en tant que représentant de l'Etat ne lui sont octroyés que sur son territoire.
Non uniquement dans la commune où il est élu maire.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right