Newsletter
Vidéos
Rechercher
Mon compte

David Lisnard premier maire de France

L'élu et le citoyen
17 novembre 2021
David Lisnard, maire de Cannes, a été élu président de l'AMF © Mairie de cannes

Le maire de Cannes et nouveau président de l’Association des maires de France et des présidents d’intercommunalité (AMF) a assuré de sa détermination totale pour défendre la cause des maires et de nos communes durant les trois prochaines années.

Mercredi 17 novembre 2021, les élus membres de la très influente association des maires de France et des présidents d’intercommunalité ont élu leur nouveau président. David Lisnard, maire de Cannes a remporté l’élection face à Philippe Laurent, maire de Sceaux, succédant ainsi à François Baroin, maire de Troyes qui dirigeait l’association depuis novembre 2014. « Notre association est bien celle de tous les maires de France et je serai le garant de cette représentativité comme de l’indépendance de l’AMF. C’est là que résident notre légitimité et notre crédibilité. Avec mon équipe et les maires qui m’accompagnent, nous allons, dès demain, nous mettre au travail pour appliquer le projet pour lequel nous avons été élus » a déclaré le nouveau président. « Dans la continuité du travail entrepris par mes prédécesseurs, je souhaite que les trois années qui viennent soient des années utiles pour faire avancer la cause des communes qui sont l’échelon de la liberté, de la responsabilité et donc de l’efficacité » a-t-il ajouté. Les enjeux sont colossaux selon David Lisnard dont les premiers chantiers consisteront à mieux faire entendre la voix des maires, et notamment ceux de la ruralité dans l’élaboration des textes d’organisation des pouvoirs publics  législatifs et réglementaires et à poursuivre la lutte pour l’autonomie financière et fiscale des collectivités.

Paroles de maires

RCL
Question :
Bonjour, comment gérez-vous les véhicules ventouse ? Malgré le signalement à la gendarmerie, le propriétaire ne déplace pas son véhicule. Si nous appelons la fourrière les frais seront pour la commune. Merci pour vos conseils.
Réponses :
Avoir nos rues avec des voitures poubelles qui les encombrent et prennent des places de stationnement n’est terrible. Il n y a pas de solution miracle. Quand il y a une plaque d'immatriculation : appel à la gendarmerie, identification du propriétaire (souvent en région parisienne), recommandé, délai d’un mois pour répondre. Sans réponse et selon l’état de la voiture, prise de photos, constat rédigé par mes soins et épaviste... Je préfère ne pas faire payer les habitants de mon village.
Nous sommes élus et nous nous devons de rester dans la légalité. Je crois qu'il faut identifier le propriétaire du véhicule et lui envoyer un courrier recommandé en l'obligeant à enlever son véhicule sinon le véhicule sera mis en fourrière et les frais seront à sa charge. Si les élus ne respectent pas les lois, c'est donner une mauvaise image de nous et nous ne devons pas être étonnés si nous sommes de moins en moins respectés.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right