La Banque des territoires élargit son offre pour ses 1 an

Finances locales
08 juillet 2019

Pour des territoires toujours plus inclusifs, attractifs et connectés, la Banque des territoires débloque 5 Md€ de prêts pour l'éducation, la mobilité et l'eau.

Encore plus de proximité et de simplification, ce sont les deux axes qui guident depuis sa création, il y a tout juste un an, la Banque des territoires, selon son directeur général adjoint, Olivier Sichel. Objectif : lutter contre les fractures territoriales en rendant les territoires plus attractifs grâce au programme « Action cœur de ville » et le déploiement du très haut débit sur tout le territoire.
Et pour souffler sa première bougie, lors du « Printemps des territoires », qui s’est tenu le 6 juin dernier, à Paris, la filiale de la Caisse des Dépôts et consignations a dévoilé ses nouvelles offres au secteur public local en matière de mobilités du quotidien, d’éducation et d’eau. « À l’heure où les territoires et leurs acteurs connaissent une transformation radicale pour s’adapter aux enjeux du XXIe siècle et répondre aux besoins des concitoyens, ces derniers attendent des solutions à la hauteur des défis auxquels ils sont confrontés », a déclaré Olivier Sichel.
En réponse, trois nouveaux dispositifs vont compléter la palette de la Banque des territoires au service de la transition écologique de la France et des besoins exprimés par les populations. Grâce à l’épargne des Français, celle-ci mobilisera pour ces produits une enveloppe de 5 Md€ de prêts, disponible jusqu’en 2022.

DES PRÊTS ADOSSÉS À L’ÉPARGNE POPULAIRE
Ces nouveaux financements s’inscrivent dans le cadre des conclusions du Conseil de défense écologique du gouvernement.« Après le lancement en 2018 du prêt GPI Ambre (enveloppe de 2 Md€) dédié à la rénovation énergétique des bâti- ments publics, la Banque des territoires poursuit sa lutte contre les fractures territoriales et les inégalités sociales », annonce Olivier Sichel. Tous ces prêts sont adossés à l’épargne populaire, et rémunéré au taux du livret A augmenté de 0,75 %.
Edu Prêt : un soutien pour les investissements dans les bâtiments éducatifs de demain. Il financera sur tous les territoires la construction, la rénovation et l’exten- sion de bâtiments éducatifs et leurs équipements associés. Dans le cadre d’une enveloppe de prêts dédiée de 1 Md€, il permettra notamment le financement intégral du besoin d’emprunt jusqu’à 1 M€, sur des durées pouvant aller jusqu’à quarante ans.
Mobi Prêt : une enveloppe de 2 Md€pour inciter à investir dans le secteur de la mobilité et impulser de nouveaux modes de transports innovants, partagés, connectés, inclusifs et respectueux de l’environnement. Cette offre permettra notamment le financement à 100 % des besoins d’emprunt jusqu’à 1 M€, sur des durées allant jusqu’à cinquante ans.
Aqua Prêt : lancé début 2019, ce produit sera désormais étendu à la Gestion des milieux aquatiques et la prévention des inondations (compétence Gemapi). Il répond aux besoins de financements de projets d’eau potable, d’assainisse- ment et d’eau pluviale exprimés, ainsi qu’aux besoins d’investissements liés à la compétence Gemapi dans le cadre des Assises de l’eau. Doté d’une enveloppe de 2 Md€, il permettra notamment le financement intégral du besoin d’emprunt jusqu’à 5 M€, pour des périodes pouvant aller jusqu’à soixante ans, alignées sur la durée d’amortissement des actifs financés.

Danièle Licata

Paroles de maires

RCL
Question :
Un maire, donc OPJ, peut-il l’être en dehors de sa commune ?
Réponses :
Non, il est élu OPJ sur sa commune.
Tous les pouvoirs du Maire en tant que représentant de l'Etat ne lui sont octroyés que sur son territoire.
Non uniquement dans la commune où il est élu maire.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right