Newsletter
Vidéos
Rechercher
Mon compte

496 collectivités actionnaires de la Banque des collectivités locales

Finances locales
20 janvier 2022

Avec 85 nouvelles collectivités qui ont rejoint l’établissement en 2021, l’agence France locale qui depuis le début de son activité a octroyé un volume total de 5,6 milliards d’euros de crédits, a connu en 2021 la plus forte progression de son histoire.

 

« L’année 2021 a été marquée chez les collectivités locales par de nombreuses décisions d’investissements, indispensables pour accompagner la sortie de crise » analyse Thiébaut Julin, Directeur financier de l’AFL. En 2021, 85 nouvelles collectivités sont devenues membres de l’Agence France locale, parmi lesquelles deux Régions : Grand Est et Bourgogne-Franche- Comté ainsi que d’importantes métropoles comme celles de Rennes et Dijon. Et le mouvement de croissance devrait se poursuivre en 2022 selon Olivier Landel, Directeur général de l’AFL-ST : « La Région Nouvelle-Aquitaine a voté en toute fin d’année 2021 sa délibération d’adhésion, et deviendra la cinquième Région membre de l’AFL, confirmant la dynamique d’expansion de l’AFL et la pertinence de son action pour diversifier les sources de financement des collectivités dans cette période de relance des investissements ». Cette progression inédite s’est traduite dans le bilan de l’AFL, en portant le total de l’apport en capital initial (total des parts sociales apportées par les collectivités locales) à 243 millions d’euros. En sept ans d’activité, ce sont de 5,6 milliards d’euros de crédit, au moyen de près de 1300 contrats qui ont été octroyés aux collectivités membres. Pour proposer ces crédits, l’AFL a, au cours de l’année 2021, effectué plusieurs émissions obligataires pour un montant total d’environ de 1,47 milliard d’euros. L’Agence a notamment réalisé une émission publique de 500 millions d’euros, permettant de toucher 86 investisseurs avec un carnet d’ordres de 2,23 milliards d’euros. Quatre régions métropolitaines, 10 départements, 2 collectivités d’outre-mer, 107 EPCI et 373 communes de toutes tailles sont aujourd’hui actionnaires de la banque des collectivités locales et « pèsent pour 20% des investissements de l’ensemble des collectivités territoriales de France » selon l’AFL.

Paroles de maires

RCL
Question :
Bonjour, comment gérez-vous les véhicules ventouse ? Malgré le signalement à la gendarmerie, le propriétaire ne déplace pas son véhicule. Si nous appelons la fourrière les frais seront pour la commune. Merci pour vos conseils.
Réponses :
Avoir nos rues avec des voitures poubelles qui les encombrent et prennent des places de stationnement n’est terrible. Il n y a pas de solution miracle. Quand il y a une plaque d'immatriculation : appel à la gendarmerie, identification du propriétaire (souvent en région parisienne), recommandé, délai d’un mois pour répondre. Sans réponse et selon l’état de la voiture, prise de photos, constat rédigé par mes soins et épaviste... Je préfère ne pas faire payer les habitants de mon village.
Nous sommes élus et nous nous devons de rester dans la légalité. Je crois qu'il faut identifier le propriétaire du véhicule et lui envoyer un courrier recommandé en l'obligeant à enlever son véhicule sinon le véhicule sera mis en fourrière et les frais seront à sa charge. Si les élus ne respectent pas les lois, c'est donner une mauvaise image de nous et nous ne devons pas être étonnés si nous sommes de moins en moins respectés.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right