Newsletter
Vidéos
Rechercher
Mon compte

DOSSIER THERMALISME - Nancy renoue avec la tradition

Dossier
03 mai 2019

Plus d’un siècle après le jaillissement de la première source, le thermalisme refait surface dans la cité ducale. Avec la reconstruction du Grand Nancy Thermal, et son offre complète centrée sur la détente et la santé, la métropole lorraine se positionne comme le nouvel acteur clé du réseau de villes thermales du Grand Est.

La Métropole du Grand Nancy (54) se lance, en effet, dans la restructuration de son pôle aquatique. Pour André Rossinot, son président, ce projet adopté en conseil métropolitain, le 6 juillet 2018, est « aussi important que celui de la place Stanislas » et devrait permettre aux Nancéens de se réapproprier leur patrimoine. Un chantier d’envergure, l’un des plus importants de la métropole, qui prévoit la transformation du site Grand Nancy Thermal en un complexe moderne dédié à la forme, la détente et la santé. Outre les traditionnelles activités aquatiques, le projet prévoit l’aménagement d’un espace de loisirs de 2500 m2 et d’un espace bien-être de 825 m2. Et, surtout, le retour des activités thermales qui avaient cessé dans les années 1930.
« Le thermalisme sera le point fort du nouvel équipement, qui deviendra le plus grand complexe à base d’eau minérale naturelle en plein cœur d’une métropole française », affirme Olivier Bruez, à la Direction du développement du groupe ValVital, le délégataire de la Métropole du Grand Nancy pour la conception, la réalisation, le financement et l’exploitation de Grand Nancy Thermal. Quant aux vertus de l’eau nancéenne, l’Académie nationale de médecine a rendu, en mai 2014, un avis favorable pour son exploitation à des fins thérapeutiques en rhumatologie. Et des études sont en cours pour la phlébologie et les voies respiratoires.

LE PLUS GRAND CENTRE THERMAL EN MILIEU URBAIN
Le site se caractérise par un patrimoine immobilier exceptionnel, situé à proximité immédiate du parc Sainte-Marie, du musée de l’École de Nancy et du campus Artem. Destiné à tous, le futur établissement présentera une offre multiple et complète réunie sur un même site. Le projet va bien au-delà de la création d’une station thermale, puisqu’il est également prévu la construction d’un centre d’hébergement de 76 appartements, pour répondre à la demande des curistes, ainsi qu’un restaurant et une agence de voyages, qui proposera des séjours bien-être adaptés à chacune des clientèles. « Le centre profitera d’une manne touristique naturellement présente sur le territoire. Aujourd’hui, le thermalisme se porte bien. Le nombre de curiste augmente tandis que celui des stations thermales n’évolue pas, estime Olivier Bruez. Nous attendons 15500 curistes pour la partie thermale, 400000 entrées pour la partie bien-être, et autant pour la partie sport et loisirs en rythme de croisière. »
Le Grand Nancy Thermal, dont l’ouverture est prévue en 2023, semble avoir un bel avenir devant lui. Coût du projet: 97,9 m€, dont 20 m€ financés par la métropole et 5 m€ par la région.

Blandine Klaas 

Paroles de maires

RCL
Question :
Un maire, donc OPJ, peut-il l’être en dehors de sa commune ?
Réponses :
Non, il est élu OPJ sur sa commune.
Tous les pouvoirs du Maire en tant que représentant de l'Etat ne lui sont octroyés que sur son territoire.
Non uniquement dans la commune où il est élu maire.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right