DOSSIER ESPACES VERTS - La nature, une composante essentielle de la cité

Dossier
08 février 2019

On y vient pour se promener, se reposer, faire du sport ou se ressourcer. Largement plébiscités par les habitants, quelle que soit la taille de la ville, les espaces verts apportent une solution intelligente et durable à de nombreuses problématiques urbaines.

©Adobe Stock

SANTÉ UN ATOUT POUR LE BIEN-ÊTRE DES CITOYENS
Un rapport de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), publié en 2017, affirme que « les espaces verts et autres solutions fondées sur la nature offrent des approches novatrices pour améliorer la qualité des milieux urbains, renforcer la résilience locale et promouvoir des modes de vie durables, améliorant ainsi la santé et le bien-être des citadins ». L'environnement, dans lequel les citoyens évoluent, peut effectivement améliorer la santé publique. Et un milieu végétalisé y contribue activement. La nature, reconnue comme facteur de bien-être et d'harmonie mentale, incite les habitants à adopter un mode de vie actif en favorisant la marche, ou la pratique du sport et de loisirs. Les villes peuvent également agir pour éviter que notre environnement soit porteur de risque pour la santé à travers les applications afin d'inciter au sport dans les parcs; à travers les jardins thérapeutiques ou partagés, conçus comme des parcours initiatiques, à la fois apaisants et soignants; mais aussi par l'introduction de méthodes de gestion et d'entretien des espaces verts qui tiennent comptent des risques environnementaux. Rappelons que les villes où il fait bon vivre sont aussi celles qui portent une attention particulière au végétal.

 

©Adobe Stock

ATTRACTIVITÉ L'IMAGE DE LA COMMUNE VALORISÉE
Au-delà de son attrait esthétique, la nature en ville est un véritable atout pour l'attractivité territoriale. Selon différentes études présentées par l'Observatoire des villes vertes, 85 % des Français choisissent leur logement en fonction de la proximité d'un espace vert, et 11 % des touristes considèrent les parcs et jardins comme l'une des principales raisons de leur venue. À Nantes (44), par exemple, les 100 jardins de la ville sont devenus les lieux les plus visités! Conscientes du potentiel touristique des espaces verts et de l'intérêt qu'ils présentent en termes d'image pour le territoire, les villes se mobilisent et n'hésitent plus à organiser des visites guidées de leurs jardins, mais également de nombreux festivals dédiés au végétal. Parmi les plus célèbres, les jardins de la pensée à Chaumont-sur-Loire (41), le festival des jardins de la Côte d'Azur, le festival des jardins métissés à Husserren-Wesserling (68), ou encore le festival des jardins alpestres, à Albertville (73).

 

©Adobe Stock

COHÉSION SOCIALE LES CITOYENS ACTEURS DU BIENVIVRE EN VILLE
C'est avant tout un lieu public, gratuit, où se croisent les enfants, les familles, les couples et les seniors dans une totale mixité sociale et économique », rappelle la présidente de l'Unep, Catherine Muller. Ce sentiment de bien-être se traduit par une forte préservation de ces espaces au sein des villes et une participation toujours plus active des habitants pour leur entretien. Végétaliser est devenu un véritable geste citoyen! Pour preuve, la distribution de graines, d'arbustes et le développement des permis de végétaliser se multiplient. À Courbevoie (92), c'est une invitation permanente qui est lancée par la ville à ses concitoyens et qui prend la forme de coconstruction, où chacun peut tantôt adopter un pied d'arbre, contribuer au compostage de proximité ou se faire la main verte en cultivant un jardin partagé. Ces actions permettent d'animer la vie locale tout en donnant un nouveau visage à certains quartiers.

 

©Adobe Stock

AMÉNAGEMENT LE VÉGÉTAL PREND LE PAS SUR LE BÉTON
En complément des parcs et jardins, le développement d'infrastructures vertes est une tendance dans les grandes villes qui se lancent dans la végétalisation des infrastructures existantes comme les parkings, les toitures de bâtiments collectifs ou les rondspoints. Avec pour objectif le recul des « infrastructures grises », à savoir les espaces goudronnés et les bâtiments. Une étude de l'observatoire des villes vertes, menée en 2018, auprès des 25 villes les plus en pointe, constate que 7 villes sur 10 ont des projets en cours; la végétalisation des voies de tramway, est encore plus plébiscitée avec 8 villes sur 10. D'où l'importance d'intégrer le végétal le plus en amont possible, avec les acteurs de l'aménagement.

 

©Adobe Stock

BIODIVERSITÉ LE RETOUR DE LA FAUNE EN VILLE
A l'image de Besançon (25), capitale française de la biodiversité en 2018, de plus en plus de collectivités s'engagent pour la préservation et la valorisation de leur patrimoine naturel. Par la prise en compte de la nature dans les politiques d'urbanisme, par la gestion différenciée des espaces verts, par la végétalisation des berges des fleuves et des rivières, par la restauration des habitats naturels et bien d'autres actions innovantes. À Nantes (44), par exemple, la municipalité travaille au développement de « l'étoile verte », qui reliera tous les espaces verts sur son territoire et les coulées vertes déjà existantes, depuis longtemps protégées par la ville. L'objectif étant d'offrir à la faune la possibilité de profiter d'espaces protégés des nuisances urbaines. Mais préserver la biodiversité nécessite d'en connaître la richesse. En 2017, seules 12 villes parmi les 50 plus importantes déclaraient avoir réalisé un inventaire total de la flore et de la faune.

Blandine Klaas

Paroles de maires

RCL
Question :
Un maire, donc OPJ, peut-il l’être en dehors de sa commune ?
Réponses :
Non, il est élu OPJ sur sa commune.
Tous les pouvoirs du Maire en tant que représentant de l'Etat ne lui sont octroyés que sur son territoire.
Non uniquement dans la commune où il est élu maire.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right