Newsletter
Vidéos
Rechercher
Mon compte

DOSSIER DÉCHETS – À LA DÉCOUVERTE DU FUTUR CENTRE D'IVRY-PARIS XIII

Dossier
07 mars 2019

Le Syctom, acteur public majeur de la gestion des déchets en Île-de-France, lance l'opération de reconstruction de l'un des plus grands centres de traitement de déchets de la région parisienne, mis en service en 1969. Immersion dans le futur complexe qui s'inscrit dans un paysage urbain en pleine mutation.

À l'horizon 2027, c'est un équipement de pointe intégrant les dernières technologies de valorisation des déchets qui remplacera l'unité d'incinération des ordures ménagères d'Ivry-Paris XIII, vieillissante. Parmi les innovations, la mise en oeuvre d'un procédé sec de traitement des fumées, plus performant, entraînant la disparition du panache de fumée, si caractéristique des unités d'incinération, et l'absence de rejet d'eau lié au lavage des gaz. Contre les nuisances olfactives, les quais de déchargement et la fosse seront mis en dépression pour éviter que les odeurs ne se propagent. « Des sas seront prévus pour que l'air de ces zones n'entre pas en contact avec l'air extérieur », indique-t-on au Syctom. Le traitement architectural du futur centre d'incinération sera soigné, facilitant les continuités urbaines avec les quartiers alentour par une place importante accordée à la végétalisation. La construction commencée en 2018, à côté de l'usine actuelle, s'étalera jusqu'en 2023. C'est également à cette date que pourrait démarrer la construction d'une unité de valorisation des déchets organiques pour une mise en service en 2027. Le projet est intégré à la Programmation pluriannuelle des investissements du Syctom, financée au travers du produit de la redevance que lui versent les communes.

 

BÂTIMENT ET FONCTIONNEMENT

Quai de déchargement et fosse de réception des déchets
La fosse accueillera quotidiennement les déchets issus des collectes d'ordures ménagères d'un bassin de population de plus de 1400000 habitants.

Groupe four-chaudière et extracteur à mâchefers
Des grappins déposeront les ordures dans un four où elles seront incinérées à environ 900 °C. La chaleur dégagée permettra de transformer l'eau circulant dans la chaudière en vapeur. Les mâchefers extraits seront évacués par voie fluviale vers un centre de traitement. Ils seront transformés en matériau pour les travaux publics.

Groupe turboalternateur : la production d'énergie
La chaleur générée par la combustion des ordures sera transformée en vapeur et en électricité. Une partie de l'électricité sera utilisée pour le fonctionnement de l'usine; le reste sera vendu à EDF.

Traitement des fumées
Les gaz de combustion seront épurés avant leur rejet dans l'atmosphère. Les particules en suspension seront piégées par des « électrofiltres ».

Réacteur catalytique
Les dioxines et furanes seront détruits, ainsi que les oxydes d'azote (NOx), par un traitement catalytique opérant à 250 °C.

Traitement des fumées
Un système de traitement des fumées de type sec sera associé à chaque ligne de four-chaudière supprimant le panache de fumée à l'extérieur de l'unité de l'unité de valorisation énergétique.

Traitement des odeurs
Une station d'épuration d'air est prévue.

 

Blandine Klaas

Paroles de maires

RCL
Question :
Un maire, donc OPJ, peut-il l’être en dehors de sa commune ?
Réponses :
Non, il est élu OPJ sur sa commune.
Tous les pouvoirs du Maire en tant que représentant de l'Etat ne lui sont octroyés que sur son territoire.
Non uniquement dans la commune où il est élu maire.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le groupe Facebook Paroles de Maires pour obtenir des informations quotidiennes sur l'actualité de vos missions.

Copyright © 2022 Link Media Group. Tous droits réservés.
arrow-right